Équipe
  • Josiane OLOGBI

    josiane.ologbi@gmail.com

Référents
Les référents de ce projet n'ont pas encore été renseignés.

Des soins de beauté qui racontent l'Afrique autrement

En 2011, Josiane OLOGBI quittait le Sénégal pour la France dans le but de poursuivre ses études.Très vite, elle se retrouve confrontée à la grande difficulté de trouver des soins naturels adaptés à ses cheveux de type crépu. Effectivement en 2012, l'agence AKA annonçait un taux d'insatisfaction de 73% de l'offre cosmétique ethnique en France alors que la femme noire dépenserait 3 à 4 fois plus pour entretenir sa beauté. En 2016, Josiane décide donc de créer sa propre marque de soins à partir de matières premières provenant d’Afrique de l’Ouest comme le karité et les feuilles de kinkéliba. Voulant sous-traiter la fabrication elle prit contact avec le responsable d’un laboratoire ardéchois. En annonçant sa volonté de travailler avec des fournisseurs africains, elle se voit répondre violemment : « les africains ne savent pas travailler les produits qu’ils fabriquent sont de mauvaise qualité, on n’utilisera pas ça !». C’est ainsi qu’est né Iwalewa, la marque de cosmétiques naturels haut de gamme développée par des experts en cosmétologie et 100% Made In Africa. Notre objectif, raconter l’Afrique de façon plus positive et prouver que l’on peut y fabriquer des produits de haute qualité à l’échelle industrielle. Notre obsession, devenir la 1ère marque de cosmétique africaine à nous imposer sur un marché européen ! En effet, si le Made In Africa a actuellement le vent en poupe auprès des afro-descendants notamment dans le secteur de la mode, les marques africaines de cosmétiques sont quasi-inexistantes sur le marché. Nous proposons une crème lavante nommée ORISUN à 34,80€ TTC/500mL, un soin après-shampoing nommé AYABA à 33€ TTC/300g. Ces produits se composent de beurre de karité, d’huile d’argan, de fleurs d’hibiscus et feuilles de kinkéliba. M. DABO Lassana nous fournit du Sénégal les fleurs d'hibiscus et feuilles de kinkéliba entrant dans la composition de nos produits. Le beurre de karité vient de M. SAKO Mamadou au Burkina Faso. Le reste des matières est fourni le laboratoire marocain Bories chez qui nous sous-traitons la fabrication des produits. Nos formules sont élaborées, nous avons donc des échantillons qui ont été testés par un panel de consommatrices volontaires. Nous sommes actuellement en finalisation de la mise en conformité avec la réglementation européenne. Ces dernières procédures nous permettront de commercialiser nos produits en toute légalité. Nous visons la date de commercialisation officielle à Février 2019. Notre stratégie commerciale à partir de février 2019 est axée sur le placement de produits : 1. Sur des sites de e-commerce spécialisés en beauté ethnique tels DIOUDA, Pomkannelles, etc. contre une marge distributeurs annoncée de 20-30% 2. Sur des plateformes de e-commerce tels Yankady (par qui nous avons déjà été contactés) et Para'Ethnik contre une marge de 15-25% 3. Dans des boutiques physiques, salons de coiffures contre une marge de 20-25%. Nous avons pour ambition à moyen terme de devenir la 1ère marque africaine à être distribuée dans un concept store type Sephora, Nocibé. Notre stratégie marketing comprend deux axes : 1. Le digital avec collaborations avec influenceuses Web et animation de nos réseaux sociaux. Les collaborations impliquent un envoi de notre gamme de produits chaque mois à deux youtubeuses et 5 influenceuses Instagram. Nous avons déjà collaboré avec 6 youtubeuses de 3089 à 48121 abonnés pour l'élaboration de nos formules 2. La rencontre physique avec nos cibles via Street Marketing et organisation/participation aux salons, ventes privées, conférences. Notre premier événement organisé a eu lieu le 20 Octobre à Paris et a réuni plus de 50 participants. Nous avons clôturé ce 29 Novembre notre campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule qui s'est soldé par l'atteinte de 134% de notre objectif de préventes en 40 jours. Cette campagne nous a permis d'accroître considérablement notre visibilité, d'être contactés par des bloggeuses, magazines (Aleeka magazine, Irawo Talents, Afropreneuriat), potentiels distributeurs mais surtout d'affiner notre profil clientèle et de recueillir des avis sur notre projet. Nous avons débuté nos activités avec un capital de 5000€ répartis entre Josiane OLOGBI et Marcus BROCHANT et moi à hauteur de 70/30%. Deux banques nous ont donné un accord positif pour un financement (La caisse d’épargne avec Parcours Confiance et le Crédit Mutuel), et la RDI nous annonçait pouvoir garantir ce prêt sous réserve de la réussite de notre campagne de crowdfunding et la finalisation de nos tests R&D.

Réseaux sociaux:
Ce projet vous intéresse ?

Vous avez les compétences qui pourraient aider à sa réalisation? L'envie d'y participer ?

Contacter l'équipe du projet

Voici d'autres projets qui devraient vous intéresser...